Partagez sur vos réseaux favoris !

De l’indispensable béton armé aux innovations révolutionnaires comme le béton autocompactant et le béton à changement de phase, cette page offre un aperçu détaillé de chaque type de béton, ses caractéristiques uniques, et ses applications spécifiques. Que vous soyez un professionnel du bâtiment à la recherche de solutions spécifiques ou simplement curieux de découvrir comment le béton façonne notre environnement, notre guide béton est la ressource parfaite pour explorer la polyvalence et l’adaptabilité de ce matériau fondamental dans le monde de la construction moderne.

15 différents types de béton adaptés à tous les usages

Le béton est l’un des matériaux les plus utilisés pour la construction, grâce à sa résistance, sa durabilité, ainsi qu’à sa flexibilité technique et esthétique. Les technologies modernes ont permis de développer une variété de bétons spécialisés dont la composition et les propriétés sont adaptables aux besoins spécifiques de chaque projet. Voici la liste de tous des différents types de béton du marché.

1/ Le Béton ordinaire : le mélange sable, eau et gravier

Le béton ordinaire est une version simple composée d’un mélange de ciment, de sable, d’eau et de gravier (ou granulats). Il est couramment utilisé dans les fondations, murs et planchers car il peut absorber des charges importantes. Ce béton peut prêt à l’emploi (BPE), et offre ainsi une alternative avantageuse à la production classique sur chantier car il est livré directement depuis les centrales à béton.

Cependant, vu son poids relativement élevé, le béton ordinaire ne peut pas être utilisé pour la construction d’ouvrages très hauts ou compliqués.

Béton ordinaire

2/ Le béton cellulaire : léger et isolant

Le béton cellulaire est un matériau de construction léger et isolant, fabriqué à partir de ciment, de sable, d’eau et d’un agent moussant. Pendant le processus de fabrication, de la vapeur est introduite dans le mélange pour former de petites bulles d’air dans le béton, qui lui donnent sa texture légère et poreuse. Le béton cellulaire peut être utilisé pour une variété d’applications, y compris les murs porteurs, les murs de clôture, les cloisons, les plafonds, les toits et les sols. Il est apprécié pour sa résistance, sa durabilité, sa résistance au feu et sa capacité à offrir une isolation thermique et acoustique.

Béton cellulaire composition

3/ Le béton armé : renforcement par armature métallique

Pour augmenter la résistance du béton ordinaire, des barres ou cages en acier sont intégrées à la structure pour former un béton armé qui offre une meilleure solidité et stabilité aux structures élevées. L’acier introduit une force supplémentaire qui permet aux structures verticales d’accueillir des charges considérables tout en maintenant leur forme initiale.

Béton armé

4/ Le béton précontraint : optimisation de la résistance en compression

Le béton précontraint est un type de béton particulièrement hautement performant conçu pour augmenter encore plus la résistance en compression et diminuer l’effet des chocs thermiques sur les constructions. Une fois coulé, le matériau est tendu par les extrémités extensibles d’une corde en acier (la prise) intradosée dans le bain de mortier frais afin que sa contraction cause inéluctablement la compression de l’ensemble.

béton précontraint

5/ Le béton drainant : propriétés poreuses

Le béton drainant est un type de béton poreux qui permet à l’eau de s’infiltrer à travers lui plutôt que de la retenir en surface. Cette porosité est rendue possible grâce à une structure de granulats ou à l’utilisation d’additifs spéciaux qui permettent à l’eau de circuler librement à travers le béton. Le béton drainant est souvent utilisé pour les allées, les trottoirs, les pistes cyclables et autres surfaces extérieures pour améliorer la gestion des eaux pluviales en réduisant le ruissellement et en aidant à reconstituer les nappes phréatiques. En plus d’être écologique, le béton drainant peut également améliorer la sécurité en réduisant les risques de glissement et de chute sur des surfaces mouillées.

Béton drainant

6/ Le béton ciré ou lissé : surface lisse et brillante

Le béton ciré est un type de béton qui est traité pour avoir une surface lisse, brillante et imperméable en utilisant des enduits spéciaux et des outils de finition tels que des lisseurs, des spatules ou des truelles. Il peut être appliqué sur une variété de surfaces, y compris les sols, les murs et les plans de travail de cuisine. Le béton ciré peut offrir une grande variété de couleurs, de textures et de finitions, et est souvent utilisé dans les projets de rénovation ou de décoration pour créer un aspect moderne et industriel. Il permet aussi d’éviter d’avoir à lisser le béton après l’avoir coulé, ce qui fait gagner du temps.

Béton ciré

7/ Le béton désactivé coloré : apparence granuleuse et naturelle

Le béton désactivé est un type de béton qui est traité pour avoir une surface rugueuse et texturée, avec une apparence granuleuse et naturelle. Ce traitement est obtenu en pulvérisant un agent de désactivation sur la surface du béton frais, qui empêche la couche supérieure de ciment de durcir complètement. Une fois le béton durci, la couche supérieure non durcie est lavée, exposant ainsi les granulats du béton. Le résultat est un aspect esthétique unique qui peut être utilisé pour les allées, les trottoirs, les patios, les murs et autres applications de surface. On peut le colorer pour lui donner un rendu particulièrement esthétique.

Béton désactivé

8/ Le béton imprimé ou matricé : des motifs à l’envie

Le béton imprimé, également connu sous le nom de béton estampé ou béton matricé, est une technique qui consiste à appliquer des motifs ou des textures sur la surface du béton frais pour imiter l’apparence d’autres matériaux comme la pierre, le bois, la brique, ou le carrelage. Après avoir coulé le béton, des colorants peuvent être ajoutés à la surface pour obtenir la couleur désirée. Ensuite, des moules ou des tampons sont appliqués sur le béton encore frais pour imprimer les motifs. Une fois durci, le béton présente une surface colorée et texturée qui imite d’autres matériaux.

Béton imprimé imitation carrelage
Du béton imprimé à l’imitation de carrelage.

9/ Le béton fibré : renforcement par fibres synthétiques

Le béton fibré est un type de béton renforcé avec des fibres synthétiques ou en acier, qui sont mélangées dans le béton avant la coulée. Les fibres sont distribuées de manière uniforme dans le béton, fournissant une résistance supplémentaire et une durabilité accrue. Les fibres en acier peuvent également améliorer la résistance à la traction du béton, tandis que les fibres synthétiques peuvent améliorer la résistance à la flexion et à la fatigue. Le béton fibré est souvent utilisé dans les structures de génie civil, les revêtements de sols industriels, les parkings, les ponts et les tunnels pour améliorer la résistance et la durabilité d’une structure.

Béton fibré

10/ Le béton léger : diminution du poids mort

Fabriqué avec des granulats légers (verre, pouzzolane, plumes ou mousse de verre) pour diminuer le poids et améliorer l’isolation thermique, ce béton est utilisé pour réduire le poids mort dans les structures. Il est particulièrement recommandé pour construire des toitures et des murs isolants.

Béton léger

11/ Le béton autocompactant (ou autoplacant) : pas de vibration mécanique

Le béton autoplacant, également connu sous le nom de béton auto-compactant (BAC) ou Self-Compacting Concrete (SCC) en anglais, est un type de béton qui a la capacité de se compacter sous son propre poids, sans nécessiter de vibration mécanique pour assurer son compactage et sa mise en place. Cette propriété le rend particulièrement utile dans des situations où la vibration est difficile ou impossible à réaliser, comme dans les structures très armées ou complexes. Le béton autocompactant s’appuie sur des additifs superplastifiants afin de faciliter la mise en place du béton et obtenir une surface plus lisse.

Béton autoplacant

12/ Le béton haute performance (BHP) : durabilité extrême

Le béton haute performance (BHP) offre des caractéristiques supérieures en termes de durabilité, résistance, et imperméabilité. Souvent employé pour construire des ouvrages tels que ponts, viaducs ou gratte-ciel car il peut absorber des contraintes plus élevées que le béton standard. On parle aussi de béton à ultra-haute-performances (BUHP) pour les plus résistants, avec une résistance et une durabilité encore plus élevées que le BHP.

Béton à haute performance

13/ Le béton projeté : par voie sèche ou humide

Le béton projeté, aussi connu sous le nom de gunite ou shotcrete, est une technique de construction qui consiste à projeter du béton à haute vitesse sur une surface à l’aide d’un tuyau ou d’une lance. Cette méthode permet de construire ou de réparer des structures en béton de manière efficace et rapide. Il existe deux méthodes principales pour projeter le béton : par voie sèche et par voie humide. Le béton projeté offre une solution versatile et efficace pour de nombreux défis de construction, alliant rapidité d’exécution et qualité du résultat final.

Béton projeté

14/ Le béton de ciment alumineux : résistance aux températures élevées

Le béton de ciment alumineux, souvent appelé béton à base de ciment alumineux fondu ou CAF (Ciment Alumineux Fondu), est un type de béton qui utilise du ciment alumineux (ou ciment d’alumine) comme liant principal. Ce ciment se distingue du ciment Portland ordinaire par sa teneur élevée en alumine (Al2O3), qui peut varier généralement entre 40 % et 80 %. Cette composition confère au ciment alumineux des propriétés uniques, notamment une résistance rapide à la prise et une excellente tenue à des températures élevées.

Béton de ciment alumineux

15/ Le béton à changement de Phase (PCM) : régulateur thermique

Le béton à changement de Phase (PCM, pour Phase Change Material) est une technologie innovante dans le domaine de la construction qui intègre des matériaux à changement de phase dans le béton pour améliorer ses propriétés thermiques. Les matériaux à changement de phase sont des substances capables d’absorber ou de libérer une grande quantité de chaleur lorsqu’ils changent d’état physique (par exemple, de solide à liquide ou inversement) à une température donnée. En intégrant ces matériaux dans le béton, on peut créer un composite qui aide à réguler la température intérieure des bâtiments, améliorant ainsi le confort thermique et réduisant les besoins en chauffage et en climatisation.

Béton à changement de phase

La classification du béton de S1 à S5

Les béton S1, S2, S3, S4 ou S5 ne sont pas des types de béton à part entière : il s’agit d’une classification sur leur consistance, allant du plus sec (S1) au plus fluide (S5).

Cette classification est basée sur le test d’affaissement (slump test), qui mesure la facilité avec laquelle le béton peut être mis en place et compacté. Le test d’affaissement est réalisé en remplissant un cône d’Abrams avec du béton frais, en le retirant délicatement, puis en mesurant combien le béton s’affaisse sous son propre poids. La mesure est prise en millimètres et indique la consistance du béton. Voici un aperçu des différentes classes de consistance selon la norme EN 206-1 :

  • S1 (Très Sec) : affaissement de 10 à 40 mm. Ce béton a une faible fluidité et est utilisé dans les situations où une compaction vigoureuse est possible et souhaitable, comme pour les fondations ou les travaux souterrains.
  • S2 (Sec) : affaissement de 50 à 90 mm. Il est un peu plus fluide que le S1, adapté pour la plupart des applications courantes de bétonnage, y compris les dalles et les poutres où une certaine compaction est nécessaire mais sans la difficulté de mise en œuvre des bétons très secs.
  • S3 (Plastique) : affaissement de 100 à 150 mm. Cette consistance est idéale pour les applications générales de construction où le béton doit être facile à mettre en place sans être trop fluide, facilitant ainsi le travail sans nécessiter une vibration intensive.
  • S4 (Fluide) : affaissement de 160 à 210 mm. Le béton fluide est utilisé dans les cas où le béton doit s’écouler entre des armatures denses ou dans des formes complexes, réduisant le besoin de vibration pour assurer une bonne compaction et couverture des armatures.
  • S5 (Très Fluide) : affaissement supérieur à 220 mm. Ce béton est extrêmement fluide et est souvent utilisé dans des situations spécifiques nécessitant un écoulement facile du béton sans ségrégation, comme dans le cas du béton autocompactant.

Tout savoir sur le béton :


Partagez sur vos réseaux favoris !