Partagez sur vos réseaux favoris !

La construction d’une maison, d’une extension, d’une terrasse ou encore d’un garage est souvent l’option privilégiée par les propriétaires dont la superficie de terrain le permet. Construire, c’est façonner un espace à son image et acquérir l’immense satisfaction de voir le projet progressivement sortir de terre. Construire une extension ou aménager son extérieur permet aussi d’augmenter la valeur foncière de son bien immobilier, en plus de gagner en confort. Envie de vous lancer dans un projet de construction annexe à votre habitation ? Véranda, piscine, garage… Parcourons les différents types de constructions, leur prix et leurs spécificités.

Construction maison bois

Construire une maison

La construction d’une maison est un processus complexe et méticuleux qui nécessite une planification détaillée et une exécution précise. Elle commence par la conception architecturale, où les plans de la maison sont dessinés en tenant compte des besoins et des désirs du propriétaire. Ensuite, le terrain est préparé et les fondations sont posées. Les étapes suivantes comprennent la construction de la structure, l’installation des systèmes électriques et de plomberie, l’isolation, et enfin, la finition intérieure et extérieure. Chaque étape doit être réalisée par des professionnels qualifiés pour garantir la sécurité et la durabilité de la maison. En fin de compte, la construction d’une maison est un investissement significatif qui offre un espace de vie personnalisé et confortable.

En outre, à chaque type de matériaux ou de typologie de maisons, les problématiques sont différentes. Sur je-construis.co, nos guides dédiés par typologie de maisons vous aident à y voir plus clair.

Construire une extension

Le prix d’une extension dépendra avant tout de son type (extension latérale, extension surélevée), de ses matériaux constitutifs (béton, bois, acier, …) de sa superficie et des professionnels auxquels vous faites appel. Il est très difficile de donner une estimation tarifaire pour construire une extension. Le tarif oscille généralement entre 800 € (extension horizontale en parpaing) et 3 000 € au m² (extension verticale).

Les démarches liées aux extensions immobilières

Avant toute chose, sachez que vous devrez sans doute demander l’autorisation aux services d’urbanisme de votre commune de faire construire. Et oui : votre parcelle de terrain (comme toutes celles de France) fait l’objet d’une réglementation spéciale. Pour connaître vos possibilités de construction et d’extension, rendez-vous en Mairie ou consultez le plan local d’urbanisme directement en ligne. Si votre projet est viable, vous devrez ensuite :

  • Déposer une déclaration préalable de travaux (DP), pour toute extension entre 5 et 40 m² (dans une zone régie par un PLU), ne portant pas à plus de 150 m² la superficie totale habitable. La DP est aussi exigée pour une construction indépendante du bâtiment d’habitation d’une surface de plancher inférieure ou égale à 20 m².
  • Demander un permis de construire, si vous construisez une nouvelle habitation, que votre extension est d’une superficie supérieure à 40 m² ou que la superficie totale habitable passe à plus de 150 m². Pour ce qui est des espaces extérieurs, un permis sera demandé pour les piscines couvertes entre 10 et 100 m² et pour les constructions indépendantes de plus de 20 m².

Enfin, toutes les extensions d’une superficie inférieure à 5 m² sont exemptées de démarches. C’est bon à savoir. En cas de doute sur les différences entre DP, permis de construire ou encore permis d’aménager, n’hésitez pas à interroger votre interlocuteur au service de l’urbanisme.

Construire une véranda

Loin d’être désuète, la véranda reste l’une des extensions favorites des Français. Construire une véranda permet non seulement d’augmenter sa superficie habitable mais aussi de gagner en luminosité et d’apporter du cachet à son habitation. Mais attention : de par la présence de nombreuses parois vitrées en façade comme en toiture, la construction d’une véranda est souvent plus onéreuse que celle d’une extension parpaing ou béton classique.

Contrairement aux autres extensions, le prix de votre véranda sera aussi en grande partie déterminé par son usage : cuisine, salon, jardin d’hiver ? Les raccordements électriques, d’eau ou encore de ventilation ne seront pas les mêmes pour chaque projet. Plus le travail à effectuer est long, plus la construction de votre véranda vous coûtera cher.

En règle générale, construire une véranda vous coûtera entre 800 et 2 000 € le m² dépendamment des critères évoqués et des contraintes liées au nivellement de votre terrain.

Construire un garage

Il faut généralement compter entre 10 000 et 12 000 € pour un projet de construction de garage d’environ 25 m², main d’œuvre comprise. Le garage est l’une des pièces les moins onéreuses au m², tout simplement parce qu’elle n’est pas considérée à ce jour comme une pièce à vivre. La plupart du temps, le garage sera isolé mais non chauffé. Il n’est d’ailleurs pas pris en compte dans les calculs du DPE pour déterminer la classe énergétique d’un bien immobilier !

Pour construire un garage, plusieurs options s’offrent à vous :

  • Le garage en parpaing sous sa forme traditionnelle. Le béton reste le matériau le plus utilisé à l’heure actuelle pour la construction de garages.
  • Le garage préfabriqué en usine ou “en kit”. Celui-ci s’adapte le plus souvent aux garages indépendants. Il s’agira alors d’une construction à ossature bois, durable et esthétique.

Attention : là où la facture peut parfois augmenter, c’est en ce qui concerne les finitions du garage : la porte (bois, béton, acier… tous n’ont pas le même prix), les ouvertures, l’éclairage, l’isolation, le chauffage éventuel… Pour réduire les coûts liés à la construction de votre garage, et si celui-ci n’a qu’une vocation de parking et de stockage, privilégiez une construction non accolée. De cette façon, la qualité de l’isolation, du chauffage et des finitions peut tout à fait être revue à la baisse. Un garage accolé en revanche devra être isolé pour éviter les déperditions thermiques entre cette pièce froide et vos pièces à vivre. Pensez-y !

Les autres types de constructions

Si vous ne souhaitez pas forcément augmenter votre surface habitable mais que vous avez pour objectif de gagner en confort et/ou d’aménager votre extérieur, pourquoi ne pas construire une terrasse ou une piscine ? Ces types de constructions constituent de beaux projets à part entière et comptent d’ailleurs parmi les plus réalisés par les propriétaires nouvellement installés.

Construction terrasse

Construire une terrasse

Le grand avantage de la terrasse, c’est qu’elle se décline en une multitude de versions, de la plus traditionnelle (rectangulaire d’environ 10 m², en bois) à la plus originale. L’autre avantage, c’est qu’il est tout à fait possible de construire sa terrasse soi-même et de réduire grandement ses coûts.

Côté matériaux, on utilisera en très grande majorité du bois de construction sous forme de lames ou de caillebotis pour la terrasse. Celle-ci pourra être posée directement au sol sur une dalle de béton, ou bien surélevée sur des plots réglables. Cette dernière solution est idéale pour ne pas appauvrir le sol sous la terrasse. Vous pouvez également opter pour une terrasse en pierre, plus difficile à construire soi-même mais plus durable et avec un très grand cachet.

Côté prix, il faut compter entre 25 et 70 €/m² pour une terrasse réalisée soi-même, et jusqu’à 200 €/m² pour un modèle traditionnel réalisé par un professionnel. L’essence de bois (pin, mélèze, épicéa, padouk…) et le type de revêtement influencent bien entendu très fortement ce tarif.

Là où il faudra être particulièrement vigilant dans la construction de sa terrasse, c’est dans le choix de la taille et de l’orientation. Une terrasse orientée Nord et exposée aux intempéries se détériorera rapidement et ne vous confèrera que très peu de valeur ajoutée. Si vous n’avez pas d’autre choix, pourquoi ne pas faire construire une véranda ou une pergola, abritées ? Grâce aux grandes baies ouvertes, vous profiterez de la sensation d’espace et d’ouverture sur l’extérieur sans subir les différents désagréments évoqués.

Enfin, il faudra également prévoir pour votre terrasse une inclinaison suffisante propice à l’écoulement des eaux de pluie. Stagnantes, celles-ci pourraient rapidement dégrader le bois de votre terrasse ou s’infiltrer, provoquant des gonflements ou un affaissement.

Construire une piscine

Pour une grande majorité des Français, construire une piscine représente l’une des plus grandes valeurs ajoutées sur un bien immobilier. Elle implique certes de débourser un budget annuel d’entretien et de maintenance, mais elle permet, notamment lorsqu’elle est chauffée, de profiter d’un luxe supplémentaire non négligeable. Le secteur de la construction de piscine a largement évolué ces dernières années. Désormais, vous pouvez recourir à :

  • La construction d’une piscine hors sol en bois ou maçonnée (béton).
  • La pose d’une piscine en kit hors sol (démontable, elle peut vous suivre partout),
  • La pose d’une piscine en container maritime hors sol,
  • La construction d’une piscine enterrée maçonnée, dans sa configuration la plus traditionnelle. La piscine enterrée à coque est également répandue : on installe simplement la coque dans l’espace terrassé et on évite de ce fait de couler du béton.
  • La conception d’une piscine naturelle, basée sur le milieu naturel et sur l’association de plantes naturellement filtrantes.

Les modèles de piscine hors sol et en kit sont bien évidemment plus abordables que les piscines enterrées. Ces piscines demandent également moins d’entretien. A contrario, la piscine enterrée en béton engendre fréquemment plus de 20 000 € de budget. A vous de choisir !


Partagez sur vos réseaux favoris !