je-construis.coje-construis.co Construisez votre projet !

Comment isoler une maison passive ?

Partagez sur vos réseaux favoris !

Une maison passive ne consomme peu ou pas d’énergie. Elle doit économiser et produire sa propre énergie. Construire une maison passive, c’est essayer de réaliser le doux rêve de couper le raccordement aux fournisseurs de gaz et électricité et de fonctionner en autoconsommation. Mais comment isoler une maison passive pour atteindre de telles performances ?

Comment réussir la construction d’une maison passive ?

Trois points sont déterminants pour réussir la construction d’une maison passive :

  • Le choix de la forme de la maison et de l’exposition solaire ;
  • Le choix des matériaux pour éviter de consommer de l’énergie (eau chaude, chauffage ou climatisation et lumière)
  • Le choix de la production et la consommation de l’énergie.

Isoler une maison passive, c’est un concept simple. Pour chauffer la maison, la chaleur dégagée par l’intérieur de l’habitation, c’est-à-dire des habitants et des appareils, et celle qui vient de l’extérieur, comme le soleil, suffisent. La maison passive mise sur des bons systèmes d’isolation, de ventilation et de récupération de la chaleur sortante qui permet de réduire la consommation d’énergie à long terme.

Comment réaliser l’isolation d’une maison passive ?

  • L’étanchéité à l’air est fondamentale pour une maison passive. Plusieurs parties de la maison doivent être isolées dans le but d’éviter les déperditions accidentelles :
  • La dalle sol ;
  • Les murs contre la terre
  • L’isolation par l’extérieur qui vous permettra de garder l’énergie entassée pendant la journée et stockée par les murs ;
  • Le toit doit être isolé contre le vent et l’humidité ;
  • Toutes les chambres dans lesquelles il est nécessaire de conserver une température en dessous de 15 °C en hiver.

Les matériaux pour l’isolation de la maison passive

Le choix des isolants est important pour la construction d’une maison passive. Il existe quatre familles d’isolants.

  1. Les isolants végétaux et animaux ou fibres minérales (le lin, la laine de mouton, le chanvre, et la laine de roche, de verre ou de bois)
  2. Les isolants minéraux (la perlite et le verre cellulaire)
  3. Les autres matériaux renouvelables (le papier recyclé et le liège)
  4. Les isolants synthétiques (le polyuréthane le polystyrène expansé et extrudé)

Il est important d’accorder plus d’importance aux isolants d’origine végétale comme chanvre, la chènevotte, le liège, la laine de coton et la ouate de cellulose.

Les principales pertes de chaleur dans une maison passive

Pour réduire la consommation d’énergie, il est impératif tout d’abord de changer les équipements de la maison, c’est-à-dire le type de chauffage et les fenêtres. Il est évidemment important de savoir faire des économies de chauffage, mais il est bon de rappeler que le meilleur moyen pour payer moins de chauffage, c’est de n’en avoir pas besoin.

Afin de consommer moins d’énergie, ou ne même plus en consommer, il est indispensable de transformer votre maison pour qu’elle possède une bonne isolation thermique. Il faut pour cela se concentrer sur trois points essentiels : la toiture et les combles, l’isolation des murs et enfin les fenêtres et les menuiseries.

La toiture et les combles

Selon ADEME (Agence De l’Environnement et de la maîtrise de l’Energie), une toiture et des combles mal isolés représentent environ 30 % des pertes de chaleur dans une maison. Il existe deux solutions principales pour isoler ces combles : l’isolation par l’extérieur (appelée ITE) et l’isolation par l’intérieur dite ITI.

L’isolation des combles ou des planchers par l’intérieur est plus facile à mettre en œuvre, car il ne nécessite que des travaux à la portée de beaucoup de bricoleurs. C’est pourquoi elle est souvent privilégiée.

Depuis quelques années, de plus en plus de personnes optent pour une isolation extérieure, puisqu’il s’attaque directement à la source des problèmes. Il supprime ce qu’on appelle les ponts thermiques de votre maison, c’est-à-dire les zones où le changement de matériau rompt la barrière isolante, comme entre un mur et un plancher ou dans un angle.

L’isolation des murs

C’est également très important, car une perte de chaleur non-négligeable est due à la mauvaise résistance des murs. Pour les isoler, vous choisissez là encore entre une isolation intérieure facile à réaliser pour un bon rapport qualité-prix ou la solution extérieure.

La solution externe est plus onéreuse et change l’apparence extérieure de votre maison. Pour ce faire, des demandes d’autorisation sont parfois nécessaires.

Les fenêtres et les menuiseries

La qualité des ouvrants est très importante, puisque lorsque vos fenêtres sont trop vieilles, mal isolées ou même mal posées font pénétrer le froid dans la maison. Pensez aux fenêtres et portes fenêtres en bois vitrage et en double vitrage, notamment pour des façades ne profitant pas d’une grande exposition au soleil.

Le bois est la solution la plus écologique. Il offre une meilleure résistance au froid. Par ailleurs, des fenêtres en bois octroient à votre maison un cachet indéniable.


Partagez sur vos réseaux favoris !

Joachim

Je suis Joachim Perligneau, contributeur et co-fondateur du site internet je-construis.co. Diplômé d'une école de commerce, j'ai très vite rejoins le secteur de l'immobilier et de la construction au service commercialisation de plusieurs grands promoteurs nationaux. J'ai également une expertise très concrète sur la rénovation et la réhabilitation de vieux bâtiments en béton, avec toutes les problématiques de corrosion et d'épaufrures que cela implique. Rapidement, j'ai dû prendre en compte tous les aspects techniques, juridiques et financiers d'un chantier. En parallèle de mon travail, que j'occupe toujours, je contribue au blog de je-construis.co pour partager mes connaissances au plus grand nombre et élargir mon réseau. Vous trouverez régulièrement des publications de ma part autant sur des sujets de construction très techniques, que sur des aspects de prêts et de financements de projets immobiliers.